Une lettre aux politiciens: La jeunesse se lasse des fausses promesses.

Chers politiciens, la grande finale approche, d’ailleurs nous y sommes tous invités. Je suis la jeunesse, la force irréfutable de votre pouvoir. Il n’est pas superflu de vous confier mes doutes, en espérant qu’après la victoire, vous vous souviendrez de moi.

En effet, je suis la population majoritaire, ma force physique fait de moi un atout du pouvoir. Malheureusement, Je suis la plus pauvre et donc la plus vulnérable. Quelle ironie ?

Avec regret je me rappelle; me sortir de la pauvreté était votre promesse, naïvement j’ai défendu votre cause, combattant bec et ongles à vos côtés, mais au bout du compte, je me suis retrouvé à la case de départ, un simple pauvre chômeur.

Des mots délicieux comme du miel exaltent votre langage, toujours vous me convainc que je suis l’avenir du pays ; alors, qui suis-je aujourd’hui? Que valent ma force et mes capacités pour le pays ? Dois-je attendre demain ?

Nous sommes à la veille des campagnes électorales, je sais bien que vous allez faire appel à moi comme d’habitude. Je ne veux pas contester votre offre mais j’exige des conditions et je veux beaucoup de choses en retour.

Chers politiciens, cette fois, je veux être représentée suffisamment dans votre gouvernement pour que je puisse exprimer mes craintes, peines et mes souffrances. Je veux jouir les principes de la libre entreprise pour qu’un jour je puisse être économiquement compétente et indépendante.

En aucun cas, je ne veux pas être un objet qui réalise vos désirs, au contraire je souhaite que vous satisfassiez les miens. Et delà, je n’hésiterai pas à vous choisir et je serai le gardien de la paix et un bon héritier pour le bien des générations nouvelles.

Je n’ignore pas que c’est parfois difficile, mais la politique n’est pas un art de mentir ou emmener les gens à croire en vous. C’est plutôt un art de franchise qui emmènent toutes les parties a evalué ensemble des solutions pratiques émanant la prospérité collective et non de ses proches ou partisans.

Espérant toujours que mes doléances seront prises en considération; chers politiciens.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s